top of page

Shiatsu de Masunaga

Masunaga-Portrait.jpg

LE SHIATSU : 

Le shiatsu est un art du toucher Japonais : Le/la praticien-ne accompagne à rééquilibrer les énergies du corps en travaillant sur le système énergétique des méridiens d'acupuncture mais sans aiguilles, il/elle pratique avec ses mains. Il/elle effectue des appuies mais aussi des mobilisations articulaires et des étirements doux. En Zen shiastu

Ces méridiens, traversent nos organes internes auxquels ils sont reliés. 

Les organes gèrent des fonctions physiologiques mais aussi émotionnelles : qui ne s'est jamais retrouvé avec l'appétit coupé suite à un choc émotionnel, ou encore un lumbago quand on en a plein le dos, un mal de tête d'avoir trop réfléchi ou stressé...? Des symptomatiques physiologiques à des maux émotionnels, ou bien parfois l'inverse...

Le corps et l'esprit sont indissociables, ayant des répercussions constantes l'un sur l'autre.

Pour en savoir plus sur les bienfaits du shiatsu : cliquez ici. 

Pour savoir comment se déroule une séance : cliquez ici. 

SHISUTO MASUNAGA (1925 – 1981) :

Fils d’un professeur de Shiatsu, diplômé en psychologie de l’Université de Kyoto et thérapeute shiatsu, il a enseigné pendant une dizaine d’années la psychologie.

Il était attiré par la recherche et l’étude des textes anciens de la philosophie et de la médecine orientale.

Sa vision a eu une grande influence sur le développement du shiatsu et a contribué à sa diffusion dans le monde entier.

ZEN SHIATSU : 

Shizuto Masunaga a développé ce qui est maintenant connu sous le nom de Shiatsu Zen. Dans les années 1970, il a combiné sa compréhension de la MTC (médecine traditionnelle chinoise) et de la psychologie avec le Shiatsu conventionnel.

Il a entre autre, réintroduit les racines plus traditionnelles du Shiatsu, inclut les canaux d’énergie (méridiens) et la théorie des cinq éléments. Les méridiens peuvent être travaillés sur le fort ou le doux. Le zen Shiatsu s’efforce de maintenir un état méditatif, intuitif, qui permet de se connecter profondément.

De ce travail est né le développement du système des méridiens étendus, appelés aussi prolongement des méridiens, non travaillés dans les autres styles de shiatsu, et qui sont plus en relation avec la racine émotionnelle et l'impact comportemental .

Le praticien développe le ressentit primitif des méridiens avec ses mains et combine ce ressentit aux différentes techniques de shiatsu afin d'accompagner le système énergétique à retrouver la voie de l'équilibre.

Pour Masunaga l'essence de la médecine Japonaise est la thérapie manuelle, basée sur une vision philosophique de la condition de l'être humain.

D'après lui, on ne peut véritablement pratiquer le shiatsu avec une esprit scientifique. Le shiatsu nous ramène aux fondamentaux, à une relation plus primitive avec l'autre.

L'important c'est de sentir, et la sensation c'est de la médecine Japonaise.

Tenter de définir avec la tête ce qu'est le shiatsu est à l'opposé de l'approche du shiatsu.

Masunaga a dit que le shiatsu était une thérapie de l'amour (ai no teate).

Le praticien doit maîtriser l'art de comprendre l'état d'un être humain grâce au kokoro, au cœur.

"Le shiatsu est un art du toucher: Le praticien accompagne le receveur à rééquilibrer les énergies de son corps...

Shizuto Masunaga dont la notoriété est grande dans le monde se réfère à la tradition Taoïste et s'attache particulièrement aux méridiens, ceux-ci servant de relais entre nos pôles Ciel-Terre.

L'Homme, constamment interpellé par ces principes en les réunifiant à l'intérieur de lui-même, trouvera son juste rapport au monde.

La relation joue un rôle fondamental dans la pratique du Zen shiatsu. La qualité de l'échange entre le praticien  et le receveur est déterminante. Il est important d'établir une relation de confiance afin de favoriser une plus grande réceptivité. Le zen shiatsu trouve alors sa dimension dans l'ouverture à un cheminement intérieur, cheminement qui s'accomplit par la découverte et la rencontre de l'autre.

C'est aussi et avant tout un art de vivre."

Danielle Ihawara Chevillon. Le zen shiatsu et les mouvements intérieurs du corps - éd. Trédaniel.

Le shiatsu est soutenu et encadré par le SPS (Syndicat Professionnel de Shiatsu)

Le shiatsu est une des huit approches complémentaires citées dans la résolution A4 0075/97 du parlement Européen votées le 29 mai 1995, en tant que "médecine non conventionnelle digne d'intérêt"

"Le shiatsu ne se substitue pas à la médecine occidentale mais peut se présenter plutôt comme un complément. Il ne se dispense pas d'un avis médical, sa pratique pouvant être contre-indiqué dans certaines situations. 

bottom of page